Dans une boucherie de quartier, heure d'affluence. Brouhaha de conversations entre les clients, entre les clients et les serveurs. Un jeune garçon, visiblement timide et impressionné, ne participe pas aux conversations. Il est légèrement bousculé chaque fois que , par à-coups, la file d'attente progresse.
Vient le tour du petit garçon.
Un garçon boucher  (voix forte) : Jeune homme !
Le petit garçon (voix faible et hésitante) : Euh... Un kilo de côtelettes, s'il vous plaît !
Le garçon boucher :  Ah oui ! Avec tout l'argent que tu as gagné !
Quelques rires fusent. Le dialogue s'est fait dans un relatif silence.
Je ne peux pas m'empêcher de jeter un regard haineux au boucher.
Quelques instants plus  tard, il me servira en souriant.