C'est la première fois depuis bien longtemps, un beau soleil nous fait une petite visite. Les gens dans la rue sont plus détendus, plus calmes. Brusquement des mois de tristesse, de déprime, se volatilisent, c'est comme s'ils n'avaient jamais existé. On a du mal à imaginer qu'il y a peu de temps on a pu se croire triste... Il en reste un souvenir, une trace, comme l'image subliminale d'un lac triste...