http://www.bigbangblog.net/
J'étais déjà tombé sur ce blog au hasard de mes pérégrinations. Présentation austère, en exergue la phrase sibylline :
« Les médias changent le monde. Internet change les médias. Big Bang Blog explore tout ce qui craque. Et tout ce qui résiste. »
Tout ceci a un petit coté mal fichu, obscur. Mais plein de liens conduisent à ce blog, je me décide à le rajouter à mes favoris, et c'est là que je m'aperçois qu'il s'agit du blog de Daniel Schneidermann, David Abiker, Judith Bernard ! Oui, ceux de la magnifique émission de télé "arrêt sur images" ! Ça fait plaisir, il ne sont pas obnubilés par la recherche de la "lisibilité", du "créneau"... !
Bon, le contenu est passionnant, pour le peu que j'ai vu.
* On se doutait, mais ça se confirme, Daniel Schneidermann a vraiment beaucoup d'humour. Là, il se laisse aller...
* On apprend que judith Bernard est une brave prof dans le 93. Chose rare, elle parle de son métier avec sincérité, sensibilité...
* Les commentaires sont tout à fait fascinants. Souvent de très bonne tenue. Lisez ceux qui concerne le billet " référendum : et si on revenait au point de départ ? (12) ", ils parlent de la délicate question des services publics, et sont quelquefois savammment argumentés, de la haute voltige ! Qui devrait nous préserver de toute simplification abusive.
* Mais d'autres commentaires sont tout à fait révélateurs d'une mentalité qui appartient bien à l'époque : on pourrait dire une mentalité soupçonneuse, paranoïaque. On reproche à Judith Bernard de dévoiler des secrets concernant ses élèves. Sur le forum de "arrêt sur image", on reproche à Étienne Chouard (le hérault du "non" sur internet) de négliger ses élèves. Partout des procès d'intention, des insinuations, des soupçons de complot...
* Dans cette optique, on peut reconsidérer la campagne pour le référendum. À en croire certains partisans du non, le traité constitutionnel européen ne serait rien d'autre qu'un vaste complot multiforme pour soumettre des peuples entiers à l' "arbitraire". Il semble que ce soit la position d'Étienne Chouard, quand il parle de "cancer de la démocratie". Il est très difficile de lutter contre ce genre d'idée. Ce qui est positif dans le traité, c'est une diversion, ce qui est négatif est caché, mais c'est cela qui va opérer, qui va nous aliéner... Inutile bien sûr d'évoquer les partisans de gauche du "oui" en France ou ailleurs en Europe, qu'il s'agisse des partis politiques, des syndicats, des journaux, des analystes, des experts, ils sont manipulés, ou aveuglés, ou ce sont des traîtres, des élites intéressées, coupées de la réalité, du vrai peuple qui soufre...
Le problème est de comprendre les origines de ces raisonnements quelquefois totalement paranoïaques (le TCE parle de "droit à la vie", donc il ne reconnait pas le droit à l'avortement comme un droit constitutionnel, donc le droit à l'avortement peut être supprimé, donc il va être à terme supprimé). On se méfie des gouvernants, des élites, des intellectuels. Ils veulent tous nous rouler dans la farine. On ne veut pas être pris dans un carcan qui nous enferme, et en même qui est tellement lointain, inaccessible, froid... Bref replions-nous sur notre identité, refusons les hordes étrangères, cosmopolites, bureaucratiques, technocratiques, qui ne peuvent jamais apporter rien de bon.
Peut-être le problème n'est-il pas au delà du oui ou non le 29 mai ; peut être le problème est-il en deça, dans une crise profonde de la société française, une crise d'identité, de représentation, de confiance, et qui perdure depuis déjà un moment. Les néerlandais semblent être un peu dans le même cas de figure, mais la crise est plus récente. Finalement à l'échelon français peu importe l'issue du referendum. Ne pas confondre le symptome et la maladie.