27 novembre 2005

le feu sous les cendres

"Si vous cherchez le feu, vous le trouverez sous les cendres" — mark rothko. Picasso, bouquet, 1969. Un bouquet qui est une explosion de visages de corps humains, une danse accélérée, un déploiement de palmes d'éventails de fruits mûrs de tourbillons. Le père tutélaire défendra notre passé et notre maison, éloignera nos ennemis, apportera l'abondance. La vérité toujours s'écrit avec des lettres de feu. Joaquim Torres-Garcia, padre Inti, 1944.   Quand l'aube se lèvera, la ... [Lire la suite]
Posté par gabdublog à 17:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 novembre 2005

la violence, sarkozy

«  J’ai de mes ancêtres gaulois l'œil bleu blanc, la cervelle étroite et la maladresse dans la lutte. Je trouve monn habillement aussi barbare que le leur. Mais je ne beurre pas ma chevelure.Les Gaulois étaient les écorcheurs de bêtes, les brûleurs d’herbe les plus ineptes de leur temps.D’eux, j’ai : l'idolâtrie et l'amour du sacrilège; — oh! Tous les vices, colère, luxure, — magnifique, la luxure ; – surtout mensonge et paresse.J’ai horreur de tous les métiers. Maîtres et ouvriers, tous paysans, ignobles. La main... [Lire la suite]
Posté par gabdublog à 12:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 novembre 2005

ermitage

Personnages : la radio – une araignée – des nuages dans le ciel – l'ermite – le vin – un chat. Décor : une cuisine-salle à manger. Au fond, une grande baie vitrée donne sur un jardin automnal. Un vieil arbre perd doucement ses feuilles, une serpillère est étendue sur un fil à linge. L'ermite est assis à sa table, il termine de manger. On le voit de dos, il regarde le jardin. L'araignée – elle est toute petite, on la voit à peine – coule le long du fil qu'elle à tissé dehors, tout près de la baie. Quelquefois elle... [Lire la suite]
Posté par gabdublog à 06:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]