Le cantique de Jean Racine

Paroles de Jean Racine, musique de Gabriel Fauré, donc. Excusez du peu...

C'est intéressant de suivre la partition, au fur et à mesure.

Dans l'article correspondant de Wikipedia, on peut lire :

"...cette pièce se situe dans la tonalité de ré bémol majeur. Cette œuvre présente un caractère solennel. Après une introduction jouée au piano (ou à l'orgue), le chœur entre pupitre par pupitre. À la quarantième mesure, après un pont instrumental, une partie centrale modulante intervient en la bémol majeur (puis si bémol mineur), où l'œuvre atteint son plus haut niveau expressif."

Ce plus haut niveau correspond bien aux paroles :

"... que tout l'enfer fuie au son de ta voix"

"...(ce sommeil) qui la conduit à l'oubli de tes lois"



I feel the earth move


Un extrait de l'opéra "Einstein on the beach", de Philip Glass.
L'animation est un peu lassante, mais laissez vous emporter par cette mélopée enveloppante, ce murmure mystérieux, ce secret entendu comme au fond d'un rêve...

Ce secret c'est un poème de Christopher Knowles. Le début :

I feel the earth move... I feel the tumbling down tumbling down... There was a judge who
like puts in a court. And the judge have like in what able jail what it could be a spanking. Or a
whack. Or a smack. Or a swat. Or a hit.
This could be where of judges and courts and jails. And who was it.
This will be doing the facts of David Cassidy of were in this case of feelings.
That could make you happy. That could make you sad. That could
make you mad. Or...


Canon cancricans

Le canon en crabe, extrait de l'offrande musicale, de Jean-Sébastien Bach.
Pour enfin comprendre qu'est ce que ça signifie, ce canon en crabe ! (Le ruban de Moëbius ne rajoute pas beaucoup de clarté.)


Héraclite

"Nous sommes et en même temps nous ne sommes pas."
"L'être et le non-être sont à la fois la même chose et autre chose."
"Toute chose, en tout temps, réunit en soi tous les contraires."

D'après Nietszche, la naissance de la philosophie à l'époque de la tragédie grecque.
De quoi se changer du principe de non-contradiction,et de toutes ces fariboles...
De quoi se réveiller, au coeur de la nuit du monde...

Joyeuses, joyeuses fêtes, joyeuses années !