... et balnéaire. Pour cette année c'est peut-être un peu tard, mais l'année prochaine, oui, pourquoi pas ?


Matériel nécessaire : une plage, un coucher de soleil, des mouettes.

 

Attendre que la plage se dépeuple, au fur et à mesure que le soleil décline. La lumière devient de plus en plus belle, bizarrement c’est l’heure où les vacanciers s’en vont, préférant sans doute les beautés de l’apéritif ?

La plage est maintenant silencieuse, peut-être recueillie, et la lumière  va déployer ses  beautés et son histoire, faites confiance aux mouettes pour vous les enseigner.


Il suffit de les suivre dans leur vol : celle-ci, qui se détache de la colline, puis dessine une courbe gauche et parfaite dans le ciel lumineux du coté du soleil.


Regardez, elle vous montre le dégradé qui va de ce bleu lumineux, intense, vaporeux, à un bleu plus sombre, plus soutenu vers le profond de la voute, et puis une autre mouette prend le relais, celle-ci vous fait découvrir des fontaines, des cascades de mauve au dessus de la mer, et puis elle se pose sur la mer sombre, soudain on ne la distingue plus qu’à peine.


Vous aviez oublié les couleurs chaudes et nettes du littoral encore au soleil : cette mouette vous y emmène, elle vous dit : « regarde là aussi ! n’oublie pas ! ».


vous êtes un bon élève. Une mouette va vous donner à voir l’épaisseur de l’espace, le charnel de la distance de vous à elle. Elle est au dessus de vous, elle vogue dans la lumière, toute proche, et chacun de ses battements d’aile fait vibrer toute l’atmosphère, toute la terre.

mouette02

Maintenant vous pouvez récapituler tout l’espace que vous ont appris les mouettes, dans les dernières lueurs du jour. Tout se calme. Tout ce calme… N’oubliez pas.